Actualité Accueil / Actualité
Actions Actions
Portraits Portraits
Actualité Participez
   
Association Association
Partenaires Partenaires
Contact Contact
 


Avec le soutien de:
 

PORTRAITS

Sur cette page, nous en profitons pour nous arrêter quelques moments sur des personnages qui nous ont touché.

Yaya Diallo
   22/10/2009

23 ans, Manutentionnaire, sans emploi.

Né à Mopti, Yaya a été sacré cinq fois champion de « bras de fer » de sa région (de 2002 à 2007), et pratique énormément la musculation. L’année dernière, ce champion a pu s’initier au rugby, au club de Mopti / Sévaré grâce un ami. « Pour moi, le rugby est un sport d’homme, qui demande des exigences physiques et techniques, d’intelligence de jeu et surtout de fraternité entre joueurs », dixit le 3ème ligne de Mopti.



Très vite, il a su trouver ses marques et se montrer digne de ce sport. En effet, pour lui, « le rugby pourrait être un moyen d’insertion en tant qu’éducateur ». Ce jeune passionné a vite compris qu’il lui était nécessaire de passer des diplômes de formateur, afin d’enseigner la pratique du rugby. Aujourd’hui, il est certifié « jeune éducateur de niveau 1 et 2 », ce qui lui permet d’entraîner les jeunes de son quartier de Sévaré et de la ville de Cauna, situé à 60 Km de Mopti.

Dans un futur proche, il aimerait vivre de sa passion pour transmettre et partager les valeurs que véhicule ce sport.

Enfin, il espère que « le rugby sera un sport reconnu par la communauté malienne et internationnale ».


Tidiane Coulibaly
   17/02/2008

25 ans, comptable, sans emploi

Bamakois par excellence, Tidiane pratiquait le football mais surtout l’athétisme quand il était plus jeune. En 1999, lors d’un entraînement de course à pied, un français qui aide au développement du rugby, Daniel Perez, vient lui demander s’il voudrait essayer le rugby.

Curieux, Tidiane se rend à la prochaine séance au stade Mamadou Konaté de Bamako, et prend goût immédiatement au cuir. Ce qu’il aime, c’est l’aspect relativement original que le rugby a pour la société malienne.

L’esprit du collectif le séduit, et ses qualités physiques lui permettent de progresser rapidement pour intégrer l’équipe nationale du Mali, un groupe dans lequel il côtoie aujourd’hui encore beaucoup de joueurs de Bamako, mais surtout des amis.

Pour le futur, Tidiane aimerait que le rugby malien se développe davantage, il souhaiterait pouvoir donner les moyens aux jeunes de se mobiliser au sein des divers quartiers de la capitale. Enfin il espère qu’un jour il pourra « faire un tour en Europe jouer avec ou contre des clubs amateurs, là où le rugby est une tradition ».


Jean-Marie Coulibaly
   26/01/2008

19 ans, CAP Electricien, sans emploi

Enfant du Mali, Jean-Marie a grandi et vit toujours dans la commune de Kati dans les environs de Bamako. Petit, il choisit de consacrer son temps libre à l’athlétisme et devient rapidement un bon coureur au niveau de son quartier, puis de sa ville.

Il aime aussi la lutte et le travail d’équipe, il aimerait rajouter ces dimensions à celles de l’athlétisme dans sa pratique sportive. Par le fruit du hasard, il tombe devant un match de rugby à la télévision fin 2006 et n’en revient pas : « Je ne me souviens même pas des équipes tellement le jeu en lui-même m’a intrigué ! ».

Tout de suite, il demande à son grand frère qui travaille à l’Institut National de la Jeunesse et des Sports si le rugby existe au Mali. C’est de cette manière qu’il touche son premier ballon ovale à l’Entente de Rugby de Bamako en été 2007.

« J’ai tout de suite adoré le rugby » commente-t-il avec un grand sourire, « c’est un jeu complet dans lequel l’engagement est important, ça me plaît vraiment ! ». Depuis il s’entraîne autant qu’il peut, et joue quelques matchs avec les juniors de l’ERB où il met à profit ses qualités de vitesse développés à l’athlétisme.

Son objectif ? Commencer dès maintenant à sensibiliser les jeunes autour de lui. Pour cela il a demandé un peu de matériel au Comité du Rugby Malien et à Action Solidarité Rugby, et l’utilise pour faire passer le message. Il se laisse même rêver à la création de centres de formation pour la génération à venir… mais en attendant, il n’en oublie pas son jeu et travaille dur pour peut-être intégrer l’équipe nationale du Mali dans quelques années.


Bachir Conté
   01/01/2008

Né à Conakry en Guinée, Bachir joue depuis tout petit au football mais s'intéresse au rugby à la télévision et essaie d'imiter le jeu avec ses amis. Il trouve l'engagement physique impressionant.

L'absence de toute structure permettant aux jeunes de jouer au ballon ovale le conduit naturellement à persister dans le football. Puissant et agile, mais surtout doté d'une grande motivation, il devient international au sein de l'équipe de Guinée au poste de gardien de but. Il évolue aujourd'hui à l'A.S.B. à Bamako au Mali.

C'est dans ce même club qu'il se met au rugby avec l'arrivée d'une section dédiée à ce sport. Il apprécie de pouvoir exploiter autrement ses qualités techniques ballon en main mais aussi par un jeu au pied très précis, qu'il a acquis avec le ballon rond.

A 22 ans, sa carrière de footballeur doit rester sa priorité, mais il peut devenir un acteur du développement du rugby dans la scène sous-régionale en tant que formateur.


Bachir, 5ème dans la rangée du haut en partant de la gauche



Pages :  1 

 

Site internet crée par Sébastien Lagesse & Lois Duhourcau
© 2007-2013 Action Solidarité Rugby - Tous droits réservés - Contact - Liens - Remerciements
Association loi 1901 à but non lucratif - Identifiant SIRET 502 432 891 00013

Haut de la page